Comment faire fonctionner ProspectIn ou Podawaa dans le cloud ?

Published by Toinon on

Si vous arrivez sur cet article via notre support ou un lien placé quelque part sur Podawaa ou ProspectIn, vous cherchez probablement à faire tourner nos extensions dans le cloud. Sinon… C’est qu’Amandine, notre SEO manager, fait du bon travail. 😁

Ici on va voir comment faire fonctionner ProspectIn ou Podawaa (ou bientôt Piwaa) en ligne, en toute sécurité. En fait ce tutoriel vous permet de faire tourner n’importe quelle extension dans le cloud.

Pourquoi faire tourner ProspectIn (ou Podawaa) dans le cloud ?

ProspectIn et Podawaa sont des extensions Chrome. Toutes les actions faites sur LinkedIn avec des outils sont faites depuis votre ordinateur. Il y a donc plusieurs raisons possibles pour avoir besoin de les faire tourner ailleurs que sur votre PC :

  • Vous ne souhaitez pas garder un onglet LinkedIn ouvert sur votre machine, ou juste vous souhaitez être sur que votre compte tourne toujours quelques part,
  • Vous gérez plusieurs comptes et ils ne peuvent pas tous tourner sur votre PC.

Il existe évidemment une solution simple : acheter un PC supplémentaire, dédié à faire tourner ces comptes. Ce n’est pas forcément économique et toujours limitant à 4-5 comptes simultanés, selon les performances de la machine (Voir « Comment faire du multicompte sur un seul ordinateur« ).

Il existe évidemment des solutions « Cloud » de prospection LinkedIn où l’outil prend directement en compte cette notion et fait tourner votre profil LinkedIn. Ces solutions présentes deux inconvénients majeurs :

  • Il est nécessaire de donner ces informations de connexion à l’outil (risque de vol de données),
  • l’IP utilisée par les serveurs en question est souvent une IP basée à l’étranger. LinkedIn n’aime pas trop ça et à tendance à bannir les comptes ou mettre des captchas.

Ce tuto est une première version, basée sur un cas testé et qui fonctionne.

N’hésitez pas à nous contacter si vous rencontrez des problèmes, nous essaierons de voir comment vous aider (sans garantie sur la réussite).😉

0. Pré-requis :

  • Avoir un compte Google,
  • Posséder un VPN ou être en mesure d’en installer un.

1. Lancer une session Google Chrome dans le Cloud

La création d’une instance Chrome est basée sur ce tutoriel fourni par Google (en français). N’hésitez pas à vous y référer.

Nous allons ici utiliser Google Cloud, le service de Google qui permet d’utiliser des serveurs assez facilement et faire tourner des sessions Linux ou Windows dans le cloud.

Pourquoi spécifiquement Google Cloud VS d’autres services ?

De manière purement arbitraire. C’est le premier service que j’ai essayé et tout a fonctionné comme espéré. Et puis Google vous offre 300$ de crédit, ce qui devrait permettre de faire tourner gratuitement 2-3 comptes LinkedIn dans le cloud pendant 1 an (car ils sont à dépenser dans les 12 mois). Ce n’est pas rien !

A. Démarrer l’essai gratuit Google Cloud

Rendez-vous donc sur ce lien et démarrez un essai gratuit (si vous n’avez pas de compte, sinon passez cette étape).

Google va vous demander un moyen de paiement. C’est obligatoire pour effectuer le tutoriel mais si vous ne faites pas de bêtise, vous ne devriez pas avoir à payer de si tôt. Il va également vous dire que la facturation automatique a été activée.

C’est parti pour démarrer l’essai gratuit.

B. Lancer sa première Machine Virtuelle

Google Cloud permet de faire beaucoup de choses. Beaucoup de choses très techniques et très complexes. En tout cas ça a l’air. Pour être honnête, je ne connaissais même pas le service avant de me lancer dans ce tutoriel. 😅

Nous allons nous concentrer sur les VM : Virtual Machine.

Une machine virtuelle va simuler une session Windows ou Linux, sur un serveur, comme si vous aviez devant vous votre propre ordinateur.

Sauf que quand vous éteignez votre ordinateur, le serveur, lui continue de tourner. Et c’est ça qu’on cherche. 😉

  • On va donc se rendre sur la page de gestion des instances de VM.
  • Sélectionnez un projet ou crééz en un. A priori ça n’a pas grande importance car vous pourrez avoir plusieurs instances de VM sur le même projet. Personnellement j’ai sélectionné le projet par défaut, ça a fonctionné.
  • Ouvrez le projet choisit.
  • Le site va mouliner quelques secondes/minutes et vous proposer ensuite de « Créer » une instance, « Importer » ou suivre le « Démarrage Rapide ». Cliquez sur « Créer »
  • Ici on rentre dans le vif du sujet. Donnez un petit nom à votre instance.
  • Choisissez ensuite quelle va être la zone où sont les serveurs que vous allez utiliser. Ca n’a pas beaucoup d’importance car nous allons utiliser un VPN ensuite pour ramener le compte dans votre pays. Néanmoins, si vous êtes soucieux du RGPD, choisissez un pays en Europe.
  • Il va falloir maintenant définir la puissance de notre VM. Comme un ordinateur, on va lui attribuer une RAM. Comme vous pouvez l’imaginer, plus le serveur sera puissant, plus ce sera cher. Vous pouvez avoir un aperçu du coût en haut à droite de la page. A ce jour, je n’ai fait des tests que pour 2 comptes LinkedIn qui tourne avec ProspectIn et Podawaa. J’ai testé la plus petite puissance de serveur et je n’ai pas réussi à lancer un navigateur. Je vous conseille d’envisager un minimum de 1go de RAM par compte LinkedIn voire 2. Personnellement j’ai pris le N1 proposé de base, ça fonctionne super bien pour 2 comptes.
  • Pour le type de Disque, c’est à dire l’Operating System, j’ai laissé le serveur Debian (Linux) par défaut, qui fait très bien l’affaire. J’ai testé un Windows et l’estimation de prix a été multipliée par 8. Ca n’a pas d’avantage dans notre cas donc je vous invite à choisir Linux. En tout cas le tutoriel se base dessus. Et puis de toute façàon, une fois que tout est configuré, vous n’aurez plus grand chose à faire 😉
  • Enfin autorisez le trafic Https et Https puis Créez l’instance.

Après quelques secondes, votre instance est créée.

C. Faire la configuration pour accéder à l’interface graphique

Pas de panique ! Il va falloir taper quelques lignes de commandes. Mais ne vous en faites pas, si vous suivez étape par étape en copier/coller, tout se passera bien !

Pour lancer l’interface graphique, je me suis basé sur ce tuto Google. J’ai rencontré un petit soucis dans la config, mais j’ai trouvé la solution. Il ne devrait pas y avoir de soucis pour vous normalement. 😘

Maintenant que vous êtes sur vos instances de VM, vous allez lancer la connexion SSH. Un Terminal de commande va démarrer.

— Si l’instance est en rouge et non vert c’est qu’il y a un bug. Dans ce cas, supprimez la et recommencez la création de l’instance. —-

Vous êtes maintenant sur votre machine dans le cloud. Quoi ? On dirait pas ? 😂

SVP, on ne pose pas trop de questions. On se contente d’exécuter dans le calme les copier/coller suivants  :

 sudo apt-get install wget   

Nous allons créer un paquet « wget ». Il va vous demander une confirmation. Vous tapez « Y » pour « Yes » évidemment.

Si en executant cette ligne de code, lorsque vous saisissez « Y » vous avez « abort » en réponse, alors executez cette ligne de code :

 sudo apt install wget   

Puis copier ça :

wget https://dl.google.com/linux/direct/chrome-remote-desktop_current_amd64.deb
sudo apt update
sudo dpkg --install chrome-remote-desktop_current_amd64.deb
sudo apt install --assume-yes --fix-broken

sudo apt install chromium

Ca va prendre 1 minute ou 2 à s’installer. Puis copiez à nouveau les commandes suivantes :

sudo DEBIAN_FRONTEND=noninteractive apt install --assume-yes xfce4 desktop-base
sudo bash -c 'echo "exec /etc/X11/Xsession /usr/bin/xfce4-session" > /etc/chrome-remote-desktop-session' 
sudo apt install --assume-yes xscreensaver 
sudo systemctl disable lightdm.service

Je vous passe tous les détails techniques et les explications pour chaque commande. Si vous souhaitez plus d’information, référez vous à la documentation Google sur le sujet.

On y est presque !

Rendez-vous sur cette adresse. Cliquez sur le bouton de téléchargement et ajoutez l’extension Chrome à votre navigateur. Il va vous demander d’installer le plugin sur l’ordinateur. Validez.

Démarrez ensuite la configuration d’un appareil distant. Vous allez obtenir un code à copier/coller. Prenez la version Debian et collez le à nouveau dans le Terminal de commande.

Ca y est ! En cliquant à nouveau sur « Accès à distance » en haut de la page, vous devriez voir votre instance, accessible en un clic ! Cliquez et entrez votre mot de passe.

Vous voilà sur une magnifique interface Linux ! Félicitations !

Si une popup s’affiche, choisissez « Use the default configuration ».

D. Configurer la machine (facultatif)

Normalement vous n’aurez pas besoin de vous rendre souvent sur cette interface. Une fois que c’est fonctionnel, vous pourrez gérer vos campagnes depuis votre extension sur votre ordinateur, comme d’habitude.

Néanmoins, avoir un clavier Azerty est assez pratique pour saisir les mots de passe.

Ouvrez un terminal de commande sur la machine.

Et saisissez la commande suivante puis faites « Entrer »:

setxkbmap fr

Le copier/coller de votre machine au bureau distant ne fonctionne pas. Il est normalement possible de l’activer mais je n’ai pas réussi. Je suis ouvert si quelqu’un trouve la solution pour mettre à jour cet article.

3. Démarrer son compte LinkedIn sur un VPN

Il est important de savoir que LinkedIn n’aime pas trop les changements d’IP dans différents pays.

Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est souvent le signe de faux comptes ou d’utilisation d’outils d’automatisation en cloud. 😉

C’est pourquoi nous allons utiliser un VPN, qui fonctionne sous forme d’extension Chrome pour plus de simplicité. Il est probablement possible d’installer un VPN autre qu’extension sur le serveur, mais l’option que je vous présente est plus simple. (La vérité c’est que je n’ai pas réussi à le faire 😅)

Personnellement j’ai choisi le fameux Nord VPN car ils proposaient une extension et que, gros consommateur de vidéos Youtube, je souhaitais leur offrir un retour sur investissement des placements de produits qu’ils ont fait chez mes Youtubeurs préférés 😂. Je précise que ce tuto n’est pas sponsorisé par eux et qu’il n’y a pas de lien d’affiliation 😉.

Ce qui est important sur le VPN que vous choisirez est de pouvoir obtenir une IP dans votre pays, pour garder un comportement « normal » auprès de LinkedIn.

Une fois votre VPN acheté, retournez sur le Bureau à Distance :

  • Lancez Chromium en cliquant sur l’icône navigateur en bas de l’écran
  • Téléchargez l’extension du VPN en question. Connectez vous. Choisissez une IP dans votre pays.
  • Ouvrez LinkedIn et connectez-vous. Il est possible que malgré l’IP locale, LinkedIn détecte que c’est un data center et vous demande de confirmer votre identité en saisissant un code reçu par mail. Je ne peux pas vous garantir que cette méthode est sans risque pour votre compte LinkedIn à 100%. J’ai testé avec un jeune compte sur quelques semaines sans problèmes mais je ne peux pas être tenu responsable si jamais votre compte est restreint.
  • Téléchargez les extensions comme ProspectIn ou Podawaa que vous souhaitez faire tourner sur votre compte.

Ca y’est ! Votre compte est désormais prêt à tourner 24h/24 7j/7.

Si jamais vous rencontrez des problèmes lors de la mise en place de ce tutoriel, n’hésitez à me contacter sur LinkedIn. Je ne peux rien vous garantir mais je ferai mon possible.

Nous réfléchissons à développer une solution pour faire tourner des extensions dans le cloud en quelques clics. Si ça vous souhaiteriez bêta tester ce produit, contactez-moi également  😉

En cas de bug de la machine

A plusieurs reprises, ayant choisit la plus petite version du serveur, ça a planté. Rendez-vous sur cette page, cliquez sur les 3 points et faites « Arrêter » puis quand la machine est bien arrêtée, refaites la même chose pour « Démarrer ».