3 techniques pour personnaliser ses messages automatisés sur LinkedIn

Published by Toinon on

8 minutes

Pour un prospect, recevoir un message automatisé sur LinkedIn, c’est un peu désagréable. Personne n’aime recevoir un message standardisé, qui ne lui est pas adressé personnellement. Se sentir un parmi tant d’autres.

Or, par définition, automatiser c’est réduire la personnalisation pour augmenter le volume. Mais tout n’est pas perdu ! Voici quelques astuces pour personnaliser vos messages automatisés sur LinkedIn grâce à ProspectIn. 😜

1. Cibler les personnes qui ont commenté un post

Tout le monde connait la technique : je propose de recevoir un article en échange d’un commentaire sur mon post LinkedIn et j’envoie automatiquement le contenu en question grâce à un trigger ProspectIn.

C’est d’ailleurs pour ce cas d’usage que nous avons développé cette fonctionnalité. Mais il y en a un autre, tout aussi pertinent : cibler les profils des personnes qui ont commenté le post de quelqu’un d’autre. 👌🏻

L’intérêt est tout simple : rebondir sur le fait qu’ils ont commenté un post LinkedIn pour rendre l’approche plus humaine.

A. Trouver les bons posts

Evidemment, il ne s’agit pas de cibler toutes les personnes qui commentent des posts. Il vous faut trouver des personnes qui commentent des publications relatives à votre secteur d’activité ou au besoin auquel vous répondez.

2 stratégies pour trouver ces contenus :

  • Vous connaissez des influenceurs sur le secteur, des personnes qui parlent de votre sujet. L’idée est que ces personnes génèrent minimum une vingtaine de commentaires par post pour que ce soit intéressant. Dans ce cas, préparez une liste de personnes à suivre qui vous permettront de nourrir vos campagnes.
  • Vous ne connaissez pas d’influenceurs sur votre sujet. Pas de problème ! LinkedIn vous permet de chercher les posts publiés sur un hashtag. Listez les quelques hastags qui font sens pour vous et regardez qui poste dessus.

B. Créer ses listes et préparer son message

Une fois que vous avez trouvé les posts LinkedIn en questions, il faut mettre en place la campagne qui va recevoir votre prospect qualifié.

Vous pouvez évidement créer un scénario ou juste envoyer une demande de connexion. L’approche peut varier mais l’objectif est d’obtenir quelque chose du type :

« Bonjour {{firstname}}, j’ai vu votre commentaire sur le post de XXX, à propos de {{sujet du post}}. Je serais ravi d’échanger avec vous à ce sujet. »

Ou par exemple si vous récupérez les personnes qui commentent un post pour obtenir un article, vous pouvez partager un contenu similaire. 🔥

Dans mon cas par exemple, je pourrais récupérer les personnes qui commentent pour obtenir un article de Benoit Dubos, expert en stratégie de croissance et les approcher de cette manière :

« Salut {{firstName}}, j’ai vu que tu étais intéressé pour recevoir un article de Benoit sur les meilleures pratiques de génération de leads. On vient justement d’écrire un article sur les 3 astuces pour personnaliser ses messages automatisés sur LinkedIn, ça pourrait t’intéresser ? »

Exemple message Prospection LinkedIn

Des messages automatisés pour LinkedIn oui, mais on oublie pas la personnalisation.

Le but étant d’engager la discussion sur ce sujet pour lui parler de ses problématiques de génération de leads et de savoir quel outil il utilise ou même qu’il découvre ProspectIn par l’article en question.

Plusieurs règles à bien respecter

  • Si vous savez de quoi parle le post ajoutez des infos à ce propos pour rendre l’approche plus personnalisée et plus naturelle.
  • Séparez bien vos campagnes ! Je vous conseille de créer au moins une campagne par influenceur et de changer les messages à chaque fois. Ce n’est pas grave si chaque campagne ne contient qu’une cinquantaine de profils. On veut un ciblage précis pour une meilleure personnalisation.

C. Récupérer les profils qui engagent

L’objectif maintenant est de récupérer les profils LinkedIn des personnes qui engagent sur ce contenu pour peupler vos campagnes ProspectIn. ✏️

Il existe plusieurs possibilités :

  • La publication est « jeune » (moins de 1h) et a donc encore peu de commentaires. Il faut créer un trigger sur ProspectIn à partir de l’url du post pour récupérer automatiquement toutes les personnes qui commentent.
  • La publication est plus « âgée » : la majorité des commentaires ont déjà été postés. Malheureusement ProspectIn ne permet pas de récupérer les personnes qui ont commenté à posteriori. Dans ce cas, il faut utiliser le scrapper de commentaires de Phantom Buster, avec lequel vous obtiendrez une liste d’url LinkedIn à importer dans ProspectIn (ou les contacter directement avec Phantom Buster) ou suivre cette astuce gratuite pour récupérer les profils qui commentent votre post.
  • La publication est plus « âgée » et vous souhaitez récupérer uniquement les personnes qui likent : c’est possible avec ProspectIn. Même si c’est nettement moins pertinent pour la personnalisation de l’approche, vous obtiendrez des volumes de prospects plus importants et toujours très qualifiés.

Pour découvrir comment récupérer les profils qui engagent sur un post, suivez le tutoriel ci-dessous.

D. Lancer vos campagnes et récolter les leads

Il ne vous reste plus qu’à importer vos prospects si vous avez récupéré une liste ou les envoyer automatiquement via un trigger dans vos scénarios.

Evidemment c’est une méthode un peu plus fastidieuse que d’exporter des centaines de profils depuis une recherche. Mais n’oubliez pas : une bonne liste de prospects est à la base de toute stratégie de prospection. 🤝

Or, la qualification des prospects « comportementale », c’est à dire basée sur une action de la personne (comme le fait de commenter un post), est souvent plus pertinente que la qualification des prospects « informationnelle », c’est à dire basée sur des informations fournies par l’utilisateur lui-même (comme le titre d’une personne sur LinkedIn).

Vous êtes prêts pour lancer la phase 1 de vos messages automatisés sur LinkedIn.

2. Cibler les personnes qui parlent de votre sujet

Bien que plus utilisés et mis en avant sur Twitter ou d’autres réseaux sociaux, les hashtags existent également sur LinkedIn. Et ça, c’est une aubaine pour nous !

En effet, c’est l’astuce parfaite pour cibler des personnes qui parlent de votre sujet et peupler vos campagnes automatiquement.

L’astuce est très simple :

A.  Trouvez vos hashtags

Cela dépend de votre secteur d’activité, évidemment. L’idée est de trouver des hashtags qui correspondent à des sujets propres à votre business. Une dizaine pour commencer est un bon chiffre.

Par exemple, pour nous ce serait :

  • #growth
  • #prospecting
  • #coldemailing
  • #growthhacking
  • #leadgeneration

Une fois ces #hashtags trouvés, il faut vérifier s’ils génèrent de l’activité : inutile de récupérer les personnes qui postent dessus s’il y a deux publications par an. Pour ça, il vous suffit de taper le hashtag en question dans la recherche par mot clef de LinkedIn. Vous obtiendrez tous les posts récents sur ce hashtags. 😉

Deux possibilités pour savoir si le hashtag est actif :

  • se fier au nombre d’abonnés sur le hashtag (plus il y en a mieux c’est, je n’ai pas de chiffre à avancer, cela dépend de votre niche).
  • filtrer par « Recent » et regarder la fréquence. A plus de 10 posts toutes les 24h, c’est intéressant.

Ainsi, vous devez obtenir quelques hashtags LinkedIn actifs qui vont être la base de prospection ensuite.

B. Créez vos campagnes

L’objectif est maintenant d’exporter automatiquement dans ProspectIn toutes les personnes qui publient sur ce hashtag pour les prospecter. 😎

La bonne pratique est de créer une campagne ciblé par hashtag, pour garder des listes de prospects et des approches bien distinctes.

Créez ensuite votre demande d’invitation sur ProspectIn. L’idée est de rebondir sur la publication, vous pouvez donc tenter une approche de ce genre :

« Bonjour {{firstName}}, j’ai vu votre publication sur le hashtag #hashtag. J’ai beaucoup aimé le post et j’ai donc trouvé intéressant de prendre contact avec vous. »

Cette approche présente deux intérêts majeurs :

  1. Elle est assez peu utilisée et bien personnalisée pour ne pas paraître automatisée.
  2. Vous ciblez des profils qui publient sur LinkedIn, donc souvent des profils actifs, contrairement à cibler depuis une recherche LinkedIn classique.

Vos taux d’acceptation devraient donc être intéressants.

Vous pouvez choisir de créer un scénario ou une note d’invitation unique, à votre guise, et de placer votre approche commerciale quand vous le souhaitez. Je vous conseille de le faire à la première relance et de préparer vos réponses enregistrées dans Piwaa car vous aurez probablement des taux de réponses élevés (les prospects seront donc sortis du scénario).

réponses enregistrées LinkedIn

Piwaa vous permet de répondre à vos messages automatisés sur LinkedIn, avec des fonctionnalités supplémentaires. Découvrez-les ici.

Astuce bonus : utilisez un scénario qui inclut un « follow » avant la demande de connexion pour rendre encore plus crédible votre intérêt pour le contenu de la personne. 😉

C. Lancez votre campagne autopilotée

Il ne vous reste plus qu’à créer le trigger associé.

Pensez à utiliser les conditions « Non connecté » et « pas encore dans le CRM ». On cherche à établir de nouveaux contacts et non reprospecter des personnes déjà approchés.

D. Filtrez par langue ou pays (bonus)

Attention, les hashtags ne sont pas segmentés par pays et la plupart des gens dans le monde utilisent les hashtags en anglais. Vous avez une forte probabilité de prospecter des personnes dans une autre langue. 🇬🇧

C’est une contrainte majeure de cette technique. Les triggers, dans leur version actuelle, ne permettant pas d’ajouter une condition « Région », ce qui peut être un peu problématique.

Il existe une solution qui implique une action manuelle :

  • Au lieu de d’envoyer les prospects directement dans un scénario vous leur ajoutez un tag « A contacter ».
  • Régulièrement (disons tous les jours si possible), vous vous connectez à ProspectIn, vous vous rendez dans vos campagnes et vous filtrez par tag « A contacter ».
  • Vous ajoutez un filtre « Région contient » « votre pays » pour obtenir les prospects dans votre pays.
  • Attention, certains profils ont juste la région locale et non le pays, dans ce cas là vous obtiendrez beaucoup moins de résultats en filtrant. La meilleure méthode est un scan manuel en sélectionnant tous les profils qui ne correspondent pas à vos critères. Vous pouvez alors les envoyer dans une campagne « Blacklist » pour être sûr de ne pas les reprospecter, ou les supprimer du CRM.
  • Il vous suffit de sélectionner les profils restants et de les envoyer dans le scénario choisi.
  • Enfin, dé-taguez les profils sélectionnés pour ne pas les recontacter la prochaine fois.

3. Cibler les personnes qui se sont déjà intéressées à votre profil

Autant vous le dire tout de suite, si vous n’avez pas de compte LinkedIn Premium ou que votre profil n’intéresse personne, cette astuce n’est pas pour vous. ❌

Le postulat de cette technique est le suivant : certaines personnes visitent votre profil mais n’entrent pas en contact avec vous. Pourtant, vous les avez intéressées d’une manière ou d’une autre puisqu’elles ont consulté votre profil. C’est dommage de les perdre !

On est davantage dans un objectif de « personnal branding » (ou marque personnelle), qu’une vraie stratégie de génération de leads ici. Cette technique fonctionne super bien si vous êtes actifs sur LinkedIn (publications et commentaires).

A. Créez votre campagne

Comme pour l’utilisation des triggers en général, il faut commencer par créer sa campagne. Je vous conseille une liste de prospect dédiée.

Choisissez ensuite votre approche : est-ce que vous souhaitez plutôt entrer en contact et comprendre la raison de sa visite ou attaquer avec la présentation de vos services.

Personnellement, je vous conseille plutôt l’option 1 mais elle est plus chronophage car vous obtiendrez de meilleurs taux de réponse. 👆

B. Créez votre automatisation

A nouveau, créez votre trigger ProspectIn.

Ici, le choix du « est déjà connecté » et « est déjà dans le CRM » est assez primordial : choisissez toujours d’exclure les personnes qui sont déjà connectées ou présentes dans le CRM.

Est-ce que vous souhaitez adresser des personnes avec qui vous êtes déjà en contact ? Le risque étant qu’un comportement automatisé par dessus une autre approche peut donner des choses absurdes.

Personnellement, je ne vous conseille pas. Ca n’est jamais bon pour votre image. 😅

Conclusion

Des approches faciles, 100% automatisées et un maximum personnalisées. Tout ce qu’on aime chez ProspectIn. Maintenant, vous avez tout en main pour personnaliser vos messages automatisés sur LinkedIn.

Si vous avez une autre astuce à partager, n’hésitez pas à me contacter sur LinkedIn, je serai ravi de mettre à jour l’article !

Pour résumer en 2 questions

Quelles sont les possibilités pour personnaliser son approche sur LinkedIn ?

Ici, nous avons présenté 3 méthodes : cibler des personnes qui interagissent sur un contenu autour de votre sujet d’expertise, cibler des personnes qui publient sur votre sujet d’expertise et cibler des personnes qui visitent votre profil sans entrer en contact. De quoi personnaliser vos messages automatisés pour LinkedIn.

Avec quel outil et quelles fonctionnalités est-il possible de faire ces automatisations ?

Plusieurs outils permettent de mettre en place ce genre d’automatisations. Nous avons ici présenté ProspectIn avec la fonctionnalité Triggers, accessible sur le plan AVANCE.

Tweetez
Partagez
Partagez