Podawaa : les bonnes pratiques avec les pods

Published by Toinon on

Les pods sont nés de petits groupes de personnes, organisés en communauté sur LinkedIn, Facebook ou Whatsapp, pour stimuler entre-eux l’algorithme, en postant des commentaires et des likes sur les publications des autres membres (En savoir plus sur l’algorithme de LinkedIn).

podawaa interface pod for linkedIn

Cette tâche devenant très chronophage (commenter 50 posts par jour, ça prend du temps), des outils sont nés pour automatiser. En premier Lempod, puis Alcapod (fermé depuis) et aujourd’hui Podawaa.

Comme tout outil d’automatisation, c’est le bon usage qui en fait la force. Et les mauvaises pratiques qui nuisent à son efficacité.

Je vous présente donc dans cet article les bonnes pratiques pour obtenir de la portée sur vos posts et les mauvaises à éviter pour garder un compte LinkedIn « propre ». 😄

1.Rejoignez des pods de confiance

Dans les pods automatisés, il y a une différence fondamentale avec les pods dits « manuels »:

  • Vous n’avez pas la main sur les commentaires que met votre compte,
  • Vous n’avez pas la main sur le contenu sur lequel vous engagez.

Ceci implique donc de faire attention à un certain nombre de choses.

Pour les commentaires : visez les pods de moins de 50 personnes

Lorsque vous rejoignez un pod qui autorise à la fois les likes et les commentaires, votre compte LinkedIn va automatiquement mettre des commentaires et des likes sur les posts des autres membres.

C’est le fonctionnement « communautaire » de l’outil : pour recevoir il faut donner.

Or, on demande rarement plus de 50 « faux » commentaires sur un post. ☝️

Je vous invite donc à rejoindre des petits pods pour vos commentaires. Ainsi votre compte sera moins fréquemment utilisé par les autres membres pour engager avec des faux commentaires, qui peuvent davantage nuire à votre compte que de simple « likes »

Moins de risques de poster des commentaires non désirés sur du contenu de faible qualité.

Ensuite, vous pouvez rejoindre des pods « Likes only » plus gros, pour demander 300-400 likes sur votre post. Les posts que vous likez sont moins mis en avant dans le fil d’actualité de votre réseau que les posts que vous commentez. Et vous ne risquez pas de voir votre compte dire des choses que vous ne voulez pas.

rejoindre un pod sur podawaa

Privilégiez les pods de votre secteur d’activité

pods-categories

 

LinkedIn pousse en priorité le contenu dans le fil d’actualité du réseau des personnes qui engagent sur votre post. Si vous choisissez un pod dans le secteur pharmaceutique alors que vous vendez des chaussures, vous aurez des vues, certes, mais elles seront moins qualifiées.

(Evidemment, même les pharmaciens mettent des chaussures mais vous avez compris l’idée 😁)

Grâce à la recherche par tag, vous pouvez filtrer par catégorie et trouver des pods qui correspondent à votre activité.

 

Vérifiez qui est dans votre pod

Lorsque vous avez rejoint un pod qui accepte les commentaires automatiques, je vous conseille de vérifier qui est dedans. Depuis la page « Membres » d’un pod sur Podawaa, vous pouvez ouvrir les profils LinkedIn afin de voir qui ils sont, ce qu’ils publient.

C’est une assurance pour éviter de voir votre compte commenter des contenus inappropriés dans le futur.

 

Privilégiez les pods « acceptation manuelle » et « privé »

Sur Podawaa, il y a plusieurs typologies de pods : acceptation manuelle ou automatique, privé ou public.

Les pods privés ne sont accessibles que par une clef privée, partagée par les membres du pods.

Les pods en acceptation manuelle permettent à l’administrateur du pod d’accepter ou refuser le nouveau membre. ✅

A l’inverse, un pod public en acceptation automatique signifie que n’importe qui peut rejoindre le pod depuis la recherche, sans aucune validation de la part de l’administrateur.

Je vous invite donc, au moins pour vos pods qui acceptent les commentaires, à rejoindre des pods privés, partagés par des personnes de confiance. L’acceptation manuelle est un gage supplémentaire de qualité.

pod manuel podawaa

Utilisez les pods manuels

Depuis la dernière mise à jour vous pouvez désormais utiliser les pods manuels. Le principe ? Les commentaires ne sont pas mis à votre insu.

Vous êtes notifiés quand un utilisateur du pod programme un post. Vous pouvez alors proposer votre propre commentaire ou en choisir un dans la liste de ses propositions.

Avec cette fonctionnalité : plus de mauvaise suprise. Attention, un pod peut accepter les commentaires manuels et automatiques. Vérifiez bien que l’icôné « Commentaire » n’est pas présente et celle avec les « mains qui donnent » l’est.

Choisissez des pods de confiance grâce au PSI

Le Podawaan Social Index vous permet de savoir si les membres du pod respectent les bonnes pratiques de publication et d’utilisation de Podawaa.

Un pod a donc une note qui correspond aux respect des bonnes pratiques. Pour en savoir plus, lisez notre article sur le PSI.

 

Créez vos propres pods

Quoi de plus sûr que de créer votre propre pod ? Vous pouvez le taguer par votre thématique, définir s’il accepte les likes ou les commentaires et choisir la manière d’accepter les nouveaux membres.

Vous êtes alors le maître des lieux !

2. Qualité VS quantité

Arrêtez les « Great post »

SVP, arrêtez les « Great post », « Awesome », « Je suis d’accord », « Super article »😭…

Déjà, ça ne trompe personne : personne ne dit ça dans la vraie vie en commentaire.

Et ça ne trompe pas même l’algorithme LinkedIn ! On sait aujourd’hui que ce dernier sait reconnaître les faux commentaires, principalement par leur taille.

Car, en général, quand un vrai humain commente, il écrit 50 à 100 caractères minimum. Pas 10 😁

Demander 100 « Great post » n’a donc aucun intérêt : il n’augmente pas (voire baisse) votre portée et montre à votre audience que vous n’avez que des faux commentaires, ce qui n’est pas bon pour votre image.

J’ai vu des posts avec 150 « Great post » faire 1500 vues alors que des posts avec 10 commentaires de 300 caractères en faisaient 10 000…

Dans l’utilisation des pods, la rédaction de ces commentaires doit tout simplement faire partie du process de création. Prenez 20-30 minutes pour écrire une quinzaine de commentaires qualitatifs par post. Le retour sur investissement est bien plus intéressant.

Pré-répondez à vos commentaires pour faire monter les meilleurs

Cette astuce a deux avantages :

  • Répondre aux commentaires augmenterait de 10 à 20% la portée de votre post,
  • Votre audience ne se doutera pas que vous utilisez des pods sur LinkedIn.

En effet, les pods sont assez « mal vus » sur LinkedIn. Chercher à masquer un minimum leur utilisation est une bonne pratique.😜

Car cela veut dire qu’on se rapproche d’un comportement réel, et non d’un comportement robotisé, ce qui est TOUJOURS une bonne pratique.

Voici donc une astuce :

  • Lorsque vous rédigez vos commentaires, choisissez en 4-5 sur lesquels vous allez passer du temps. Ecrivez 300 à 500 caractères pertinents.
  • Puis écrivez une réponse de vous-même à la personne (Voir comment faire avec Podawaa).
  • Continuez la conversation avec l’auteur du commentaire, voire d’autres personnes.

Ainsi, ces 4-5 commentaires seront mis en premier dans l’aperçu de votre post dans le fil d’actualité puisque LinkedIn classe par défaut les « Plus pertinents ».

Comme peu de gens vont scroller tous vos commentaires, vous pouvez vous permettre de mettre des commentaires « moins travaillés » ensuite, auxquels vous préparez une seule réponse simple.

3. Rien ne sert de courir, il faut partir à point

Les pods sont des outils dont l’objectif est de booster la portée organique du post. Le créneau pour stimuler la portée du post se trouve dans les premières dizaines de minutes.

On parle en général de 1h à 3h. Mais plutôt 1 que 3.

C’est pourquoi il est inutile de démarrer l’engagement sur un post au delà des 3 heures après sa publication. 🕐

Rien ne sert donc de ratisser tous vos précédents posts LinkedIn pour leur donner de la portée : ça ne fonctionnera pas et les membres de vos pods risquent de ne pas apprécier.

Il est d’ailleurs désormais impossible d’engager sur un post de plus de 12h.

 

5. Connectez-vous avec les autres membres de vos pods

Comme vous pouvez vous en douter, LinkedIn n’aime pas trop les pods. Or le fonctionnement naturel de l’algorithme fait que durant les premières minutes de la vie de votre post, c’est essentiellement votre réseau qui va voir vos contenus (et donc être à même d’engager naturellement).

Les personnes qui sont 2ème et plus dans votre réseau ont donc peu de chances de voir votre post dans leur fil d’actualité durant cette période. Si elles engagent avec Podawaa, ce n’est donc pas un comportement très normal pour LinkedIn.

La légende dit donc que le poids de leur engagement sera amoindri comparé à une personne de votre réseau. Je ne l’ai néanmoins pas vérifié empiriquement car c’est très dur à mesurer.

Une bonne pratique pour éviter ça est de se connecter avec les membres de ses pods pour rendre l’engagement plus naturel. 🔗

A savoir que nous prévoyons dans les prochaines mises à jour de faciliter la connexion avec les membres grâce à un export des URL LinkedIn pouvant être réinsérées dans ProspectIn ainsi que de prioriser l’engagement des membres du réseau pour le rendre plus naturel.

6. N’utilisez pas les pages Entreprises

Sur LinkedIn, il n’y a aucune raison d’utiliser une page entreprise. Aucune ! ❌

Premièrement LinkedIn est un réseau de PERSONNES. Les personnes aiment échanger avec des personnes, pas des marques ou des entreprises.

Deuxièmement, LinkedIn donne naturellement moins de portée aux posts des pages entreprises qu’aux posts des personnes et l’engagement organique est très faible.

On vous explique plus en détail dans cet article pourquoi ne pas utiliser les pages Entreprises. 😜

7.Privilégiez la qualité du contenu

On le dira jamais assez. Le pod est un outil qui sert à stimuler l’algorithme pour augmenter la portée d’une publication. 

Il faut bien comprendre que pour obtenir un retour sur investissement de ses publications LinkedIn, les pods ne font pas tout. Il faut apporter de la valeur à son audience, publier régulièrement, tester les approches et obtenir également de l’engagement naturel.

Les posts auto-promotionnel, insultants, pornographiques, politiques etc… n’obtiendront pas de portée, même avec des pods LinkedIn. Et si vous dépassez les limites de LinkedIn, vous pourrez bien évidemment être banni. ❌

Ce qui est légitime !

Si vous voulez donner une vraie portée à votre stratégie de contenu, lisez nos conseils sur les bonnes pratiques de publication sur LinkedIn.

Afin de garantir la qualité de Podawaa sur le long terme, nous avons décidé d’effectuer une mise à jour importante, visant à favoriser les bonnes pratiques et exclure les membres ne les respectant pas.

Nommée « Quality Assurance », cette mise à jour implémentera le Podawaan Social Index, un score sur 100 pour chaque utilisateur, évaluant la qualité d’un utilisateur en fonction de ses bonnes et mauvaises pratiques.

Si vous avez d’autres bonnes pratiques, n’hésitez pas à me les partager sur mon LinkedIn pour que je mette à jour l’article. 🖖🏻