Qu’est ce que la fonctionnalité Trigger ?

Published by Guillaume Portalier on

La fonctionnalité Trigger de ProspectIn est arrivée ! Contrairement à la fonctionnalité des scénarios qui était très attendue à son lancement, la fonctionnalité des triggers est moins bien connue. Pourtant, cette fonctionnalité représente pour nous la fonctionnalité la plus puissante de ProspectIn.

Les possibilités offertes par les triggers sont quasi infinies. Mais avant de pouvoir exploiter leur plein potentiel, un peu d’entraînement vous sera nécessaire (eh oui jeune Padawan, on ne devient pas maître Yoda du jour au lendemain !).

Dans cet article, je reviens sur le fonctionnement de base de cette fonctionnalité. Si vous voulez des exemples de trigger, consultez l’article 10 exemples de trigger avec ProspectIn. Enfin, nous mettrons régulièrement à jour un troisième article qui recensera les différentes questions posées sur les triggers, sous forme de FAQ.

La fonctionnalité Trigger de ProspectIn

Une fonctionnalité avancée…du plan Avancé. La fonctionnalité des triggers est disponible avec notre offre Avancée (et Entreprise). Et en effet, on est ici en présence d’une fonctionnalité un peu plus complexe, qui demande un peu de temps avant d’être maîtrisée totalement.

Le principe d’un trigger est de déclencher une action (la « sortie« ) en fonction d’un événement donné (« l’entrée ») et de conditions pré-déterminées. (les « conditions« ).

Comment ça fonctionne ?

La création du trigger suit donc 3 étapes :

Triggers d’entrée

L’entrée est la première étape du trigger, celle qui fait que votre trigger va se déclencher.
A ce jour, 9 entrées différentes sont disponibles :

  • A commenté un post LinkedIn
  • Demande d’ajout reçue (auto-acceptation de l’invitation)
  • Mon profil a été visité
  • Un nouveau prospect ressort sur ma recherche Sales Navigator enregistrée
  • Un nouveau post est publié sur un hashtag
  • Un prospect a répondu à une note ou un message
  • Un prospect a été tagué
  • Une demande de connexion a été envoyée
  • Un message a été envoyé
  • Un prospect a été visité
  • Un prospect a été suivi

En fonction du trigger d’entrée choisi, un certain nombre d’informations complémentaires devront être saisies.
Il faudra par exemple préciser l’URL du post LinkedIn si vous choisissez le trigger d’entrée « commentaire sur un post LinkedIn ».

Triggers de sortie

La sortie est la deuxième étape du trigger, elle correspond à l’action effectuée par votre trigger lorsque celui-ci sera déclenché.
9 sorties différentes sont également disponibles à ce jour :

  • Export vers une campagne
  • Envoi dans un scénario
  • Envoi d’une demande de connexion
  • Envoi d’un message
  • Suivi du profil
  • Visite du profil
  • Export vers votre CRM perso (Hubspot, Salesforce, etc…) via Zapier
  • Transfert de campagne
  • Ajout d’un tag

Tout comme le trigger d’entrée, des informations complémentaires seront demandées en fonction du trigger de sortie. Il faudra par exemple sélectionner la campagne de destination si vous choisissez le trigger de sortie « export vers une campagne ».

Si la sortie du trigger est une action (visit/suivi/demande de connection/message), l’action sera mise en file d’attente et exécutée comme une action standard.

Les conditions du trigger

La condition du trigger est la dernière étape de la création d’un trigger. Elle vous donne la possibilité de ne déclencher le trigger que sous certaines conditions.
2 conditions sont disponibles :

  • Le statut du prospect (connecté, non connecté, connecté OU non connecté)
  • Sa présence ou non dans votre CRM ProspectIn (présent, non-présent, présent OU non-présent).

Si vous choisissez de mettre la condition « connecté » et « présent dans le CRM », votre trigger ne se déclenchera que si le prospect est connecté avec vous et déjà présent dans le CRM ProspectIn.

Exemple de création d’un trigger classique

Voyons ensemble comment réaliser un trigger classique pour accepter vos demandes d’ajout sans note automatiquement en envoyant un message de remerciement.

Créer une campagne « auto-acceptation »

La première étape consiste à créer une campagne que vous nommerez « Auto-acceptation + message » puis un message que vous nommerez « Message de bienvenue ». Le message que vous allez créer sera le message qui sera envoyé aux personnes qui vous envoient une demande de connexion. Exemple de message « Bonjour {{firstname}}, merci pour votre demande de connexion, et bienvenue dans mon réseau ».

Création du trigger : trigger d’entrée

Deuxième étape : rendez-vous dans le menu « Triggers » pour créer votre trigger.

Après avoir donné un nom à votre trigger, place à la configuration du trigger d’entrée.

  • Entrée du trigger : vous choisissez  « Demande d’ajout reçue »
  • Condition : vous choisissez « Sans note »
  • Fréquence d’exécution du trigger : vous choisissez « Toutes les 12 heures »

Création du trigger : trigger de sortie

Troisième étape :

  • Sortie du trigger : vous choisissez « Envoi d’un message »
  • Campagne : vous choisissez votre campagne « Auto-acceptation + message »
  • Message : vous choisissez votre message « Message de bienvenue »

Création du trigger : conditions

Quatrième étape :

  • Statut du prospect : vous choisissez « Connecté »
  • Déjà présent dans le CRM Prospectin : vous choisissez « Peu importe »
  • Vous cliquez sur « enregistrer et lancer »

Et voilà, vous venez de créer votre premier trigger qui vous permettra d’accepter automatiquement les personnes qui vous envoient une demande de connexion sans note tout en leur envoyant un message de bienvenue.

Ceci n’est qu’un simple exemple. Vous pouvez créer autant de triggers que vous voulez, en combinant les différents triggers d’entrée avec les différents triggers de sortie et créer une infinité de trigger.

Gestion des triggers

Duplication

Afin de garder une interface simple, nous avons choisi de dédier chaque trigger a un seul événement ou une seule action.

Pour faciliter la prise en compte de plusieurs cas d’usages, vous pouvez très facilement répliquer un trigger en utilisant la fonctionnalité « Dupliquer ».

Ainsi, si vous souhaitez récupérer les auteurs des posts sur plusieurs hashtags, il vous suffit de créer un premier trigger pour votre premier hashtag puis le dupliquer pour le second hashtag, etc.

Mettre en pause les triggers

Il est également possible de mettre un trigger en pause lorsque vous ne souhaitez plus vous en servir. Vous pouvez ainsi le reprendre plus tard si besoin.

Suivi des statuts

Pour des raisons multiples, il se peut que certains prospects ne puissent pas entrer ou sortir d’un trigger. Afin de garder de la souplesse dans la fonctionnalité, tous les cas n’ont pas pu être pris en compte. C’est pourquoi, vous pouvez suivre dans la page « Triggers » les prospects qui ont échoué et la raison. Si besoin, vous pouvez leur ajouter un tag afin d’effectuer l’action plus tard (ou bien relancer un trigger basé sur ce tag 😉 ).


Guillaume

Chief Operating Officer @ ProspectIn 😎